Item #51-3555 Autograph letter by Jean Cocteau from 1921 on Switzerland and Arnold Schoenberg. Jean Cocteau.

Autograph letter by Jean Cocteau from 1921 on Switzerland and Arnold Schoenberg.

Paris: 1921. 4to. ALS from Cocteau dated 13 décembre 1921 from 10 rue d'Anjou (his mother's apartment) on his return from Switzerland. Cocteau tells his frecipient not to miss the performance of the chore by Schoenberg in Paris at the salle des Agriculteurs.

Mme Cocteau s'installe au 10, rue d'Anjou en 1910 et elle y habitera jusqu'à la guerre de ... (Jean Cocteau, Lettre-plainte, Roland Saucier éditeur, Paris, 1926.)

Arnold Schoenberg (Paris : Fayard, 1993), p. 172-173. ..... partielle, le 15 decembre 1921, a la salle des Agriculteurs,

Provenance:
José Chaidron (1913-1997)

Comme l’avait dit Jean-Pierre Lambot lors du décès de José Chaidron en juillet 1997 : « La Glycine était plus encore qu’un hôtel devenu galerie d’art. Elle était l’expression des passions de José, et Dieu sait s’il en avait. On peut dire que chaque vitrine du rez-de-chaussée abritait une collection qui était chaque fois une passion : Jean Marais, Jean Cocteau, la numismatique, la géologie, les statuettes religieuses, et puis aussi cette extraordinaire série de miniatures consacrées au pont Saint Lambert. Chacune de ces collections était en définitive une facette de l’esprit envieux mais aussi imaginatif de José Chaidron »

Au fil des années, la Glycine est devenu un véritable temple de l’Art. Les premiers à y exposer seront deux ecclésiastiques : Bonaventure Feuillin et Cornerotte. Des centaines d’autres suivront. Parmi eux, on peut citer Maringer, Schuddeboom, Marie Howet, Albert Raty, Benjamin Gourmet, etc. Tous y laisseront des souvenirs inoubliables et contribueront à la renommée de l’établissement.


Lithographie en couleurs sur Arches
Signée dans la planche
Numérotée 196/700 au dos
François Wahl Editeur, Nice
16,6 x 12 cm

Provenance:
José Chaidron (1913-1997)

Comme l’avait dit Jean-Pierre Lambot lors du décès de José Chaidron en juillet 1997 : « La Glycine était plus encore qu’un hôtel devenu galerie d’art. Elle était l’expression des passions de José, et Dieu sait s’il en avait. On peut dire que chaque vitrine du rez-de-chaussée abritait une collection qui était chaque fois une passion : Jean Marais, Jean Cocteau, la numismatique, la géologie, les statuettes religieuses, et puis aussi cette extraordinaire série de miniatures consacrées au pont Saint Lambert. Chacune de ces collections était en définitive une facette de l’esprit envieux mais aussi imaginatif de José Chaidron »

Au fil des années, la Glycine est devenu un véritable temple de l’Art. Les premiers à y exposer seront deux ecclésiastiques : Bonaventure Feuillin et Cornerotte. Des centaines d’autres suivront. Parmi eux, on peut citer Maringer, Schuddeboom, Marie Howet, Albert Raty, Benjamin Gourmet, etc. Tous y laisseront des souvenirs inoubliables et contribueront à la renommée de l’établissement.


Lithographie en couleurs sur Arches
Signée dans la planche
Numérotée 196/700 au dos
François Wahl Editeur, Nice
16,6 x 12 cmecembre 1951 on his return ot 10, rue d'Ajour from Switzerland.



Provenance:
José Chaidron (1913-1997)

Comme l’avait dit Jean-Pierre Lambot lors du décès de José Chaidron en juillet 1997 : « La Glycine était plus encore qu’un hôtel devenu galerie d’art. Elle était l’expression des passions de José, et Dieu sait s’il en avait. On peut dire que chaque vitrine du rez-de-chaussée abritait une collection qui était chaque fois une passion : Jean Marais, Jean Cocteau, la numismatique, la géologie, les statuettes religieuses, et puis aussi cette extraordinaire série de miniatures consacrées au pont Saint Lambert. Chacune de ces collections était en définitive une facette de l’esprit envieux mais aussi imaginatif de José Chaidron »

Au fil des années, la Glycine est devenu un véritable temple de l’Art. Les premiers à y exposer seront deux ecclésiastiques : Bonaventure Feuillin et Cornerotte. Des centaines d’autres suivront. Parmi eux, on peut citer Maringer, Schuddeboom, Marie Howet, Albert Raty, Benjamin Gourmet, etc. Tous y laisseront des souvenirs inoubliables et contribueront à la renommée de l’établissement.


Lithographie en couleurs sur Arches
Signée dans la planche
Numérotée 196/700 au dos
François Wahl Editeur, Nice
16,6 x 12 cm. Item #51-3555

Price: $750.00

See all items in Ephemera
See all items by